accueil-mdg1.gif (1380 octets)  f2gr15.gif (202 octets)  fgr15.gif (168 octets)    fd15.gif (168 octets)

Plan du site

 

Le dernier convoi de Rennes  dit "train de Langeais"


Dijon

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur ce convoi de déportés . Sur Dijon je recherche la levée d'écrou des prisonniers qui sont montés dans le convoi.

 

03/08/2015

dij-belfort.gif (10479 octets)

"A l'approche de Dijon, un disciplinaire allemand s'évade malgré les menottes et ses pieds enchaînés. Yvonne (Kervarec) et ses compagnes suivent apitoyées, ses efforts. le train stationne sous un tunnel. on entend les cris des Allemands, puis le convoi démarre. le fugitif n'aurait pas été repris.."1

Madeleine Allard 2

 Entre Dole et Belfort le train s'arrête au moins vingt minutes."Qu'est-ce qui arrive encore"?

Notre oberfelowebel était un Allemand de Colmar, qui parlait français, avec un accent prononcé mais très couramment, il parlait même l'argot:. depuis le départ, nous étions excédées par ses réflexions, visant toujours à rabaisser notre moral: cela devait l'agacer de voir que malgré tout, nous avions un excellent espoir dans la victoire alliée. cela jour là, il avait abandonné le ton ironique, pour l'habituel cri rauque des gardiens allemands.

A Dijon, on nous laissa à peu près deux heures sous le tunnel, pendant que les Alliés bombardaient la gare; les cœurs battaient, mais nous ne voulions pas en avoir l'air et les visages blafards des Allemands, nous réjouissaient. Ils avaient bien plus peur que nous, ils ne savaient pas où se situaient l'avances américaine, et ne se sentaient pas très sûrs.

"C'est un zalopart, qui s'est évadé et on n'a que vingt minutes pour le rattraper..."

Nous entendions les coups de feu, des poursuivants et nous souhaitions que le fuyard fut un jeune lieutenant de la Luftwaffe, que nous avions remarqué au Lion d'Angers, parce qu'en plus d'une belle tête intelligente, il était de ceux qui étaient enchaînés aux pieds par un gros boulet. d'après ce que nous dit l'Allemand de mauvaise grâce, il a réussi à fuir sans être atteint, et souvent nous avons pensé à lui, espérant qu'il serait sauvé par des Français et qu'il échapperait ainsi à une mort honteuse dans son propre pays !

A  Dijon, où le train s'arrête longuement , un prisonnier réussit à s'échapper en se mêlant à la foule. Les Allemands se fâchent quand ils aperçoivent qu'on distribue du vin aux hommes. Ils écartent la population. survient une alerte aérienne. 21 femmes montent dans le convoi. Parmi elles 12 ont été arrêtées pour avoir apporter de l'aide aux maquis. le train repart
Le convoi se dirigea ensuite sur Dole. Besançon

 

Prisonniers montées à Dijon (vers le 14 août)

Femmes identifiées et déportées à Ravensbrück le 1er septembre 1944 de Belfort:

BILLARD Lucette, née le 17 mai 1925 à  Autun (71). (Matricule: 62956). Lieux de déportation: Neue- Bremm, Ravensbrück, Genshagen, Sachsenhausen. Elle est libérée le 2 mai 1945 à Schwerin

BUREAU Marie, née le 23 septembre 1907 à Chagny (71). (Matricule: 62954). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen. Revenue des camps.

FARINOT Gisèle, née le 22 janvier 1922 à Monigny- Montfort (21). (Matricule: 62989). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen. Revenue des camps.

FROMENTIN Simone ou Denise, née à Dijon (21). (Matricule: 62962). Lieux de déportation: Neue- Bremm, Ravensbrück, Genshagen où elle décède le 23 avril 1945.

LANGERON Suzanne, née le 4 mars à Toulon-sur-Arroux (71). (Matricule:62889). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück où elle décède le 15 octobre 1944.

MARGUERIN Germaine, née le 1er novembre 1913 à Onlay (58). (Matricule:62961). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen, Oranienburg où elle libérée le 22 avril 1945.

PARIZOT /SEGUIN Ginette, née le 8 mai 1925 à Dijon (21). (Matricule: 62946). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen où elle libérée le 20 avril 1945.

ROBLOT Julie, née le 1er février 1910 à St-Martin-du-Mont (21). (Matricule:62945). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück.

ROSE Jeanne, née le 18 novembre 1925 à Chissey-en- Morvan (71)(Matricule:62955). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen. Revenue des camps.

VION Alphonsine, née le 23 novembre 1909 à Chagny (71). (Matricule:62951). Lieux de déportation: Neue-Bremm, Ravensbrück, Genshagen , Oranienburg. Revenue des camps.

 

 

COUPECHOUX Roger M 19/02/1925 Toucy (89) 85161 F Lang R 13/04/1945 Langenstein

GUY Gilberte F 10/09/1903 Chaussin (39)62990  F Neue- Bremm, Ravensbrück, Genshagen  R

100557 PARISOT Georges M 01/04/1909 Auxonne (21) F Ma DCD 13/03/1945 Mauthausen

85238 LALIGANT Georges M 11/12/1921 Montbard (21) F Lang DCD 05/04/1945 ?

GAMBEY Charles M 04/11/1892 Dijon (21) F Wil, Lu¨ n DCD 07/04/1945 Lu¨ neburg –

44085 HALEC Emile M 31/03/1899 Dijon (21) F Ham DCD 06/12/1944 Hamburg

43594 ROPIOT Louis M 03/05/1888 Auxonne (21) F Wil DCD 11/02/1945 Wilhelmshaven

THIEBAUD Georges M 19/02/1915 Busseaut (21) F Wil D

24074 WEBER Jean M 11/04/1921 Pontailler-sur-Saoˆ ne (21) F Da (All) R 30/04/1945 Allach

BOITTIN Rene´ M 17/07/1924 Laval (53) F – E * 15/08/1944 Dijon (21) * Lors du transport  Libéré à Belfort

 

 

 

 

Sources

1

Thomas et Legrand - -"39-45 Finistère" - Le Finistère dans la guerre" -Editions de la Cité  p308

2

Madeleine Allard "Récit d'une captivité"

 

       

                   f2gr15.gif (202 octets)  fgr15.gif (168 octets)    fd15.gif (168 octets)   Besançon

Plan du site   | Liste de déportés | Liste de femmes déportées   Liste des évadés

  accueil-mdg1.gif (1380 octets)